Plus que dans n’importe quelle pièce, le choix du revêtement du sol de la chambre de bébé est important. Le revêtement doit être suffisamment confortable pour votre enfant qui va passer beaucoup de temps au sol durant les premières années de sa vie. Le revêtement choisi se doit d’être parfaitement sain pour bébé : il doit être facilement nettoyable mais surtout sans risque pour la santé de votre enfant.
Chambre-bebe vous guide dans le choix du revêtement et vous aide à choisir entre les cinq types de sols suivants.

Le carrelage

Alors que la tendance était aux petits carreaux il y a environ dix ans, ce sont les très grands carreaux carrés ou rectangulaires qui sont aujourd’hui les plus achetés. Le carrelage est avec le parquet l’un des revêtements préférés des français or il ne s’agit pas forcément du revêtement idéal pour une chambre de bébé.

Si vous avez le choix, nous vous conseillons d’opter pour un revêtement de sol moins dur et froid que le carrelage et par conséquent plus sécurisant pour bébé. S’il y a déjà du carrelage au sol et que vous ne souhaitez pas changer  ce revêtement ou que vous n’avez pas le budget pour le faire, achetez un grand tapis qui rendra la pièce plus chaleureuse et qui constituera un espace de jeu pour bébé.

Les tapis ! Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez ici !

Le parquet

Vous avez décidé de poser du parquet au sol de la chambre de bébé mais vous ne savez pas quel type de parquet choisir ? Pas de panique chambre-bebe est là pour vous aider…

Il existe trois principaux types de parquets qui sont le parquet en bois massif, le parquet contrecollé et le parquet stratifié. Chaque type de parquet à ses avantages et ses inconvénients. Après avoir lu cette fiche, pesez le pour et le contre et optez pour le parquet qui va le mieux à votre maison et à la chambre de bébé.

sol parquet chambre bébé

Le parquet en bois massif

Très résistant à l’usage intensif, le parquet massif constitue le parquet traditionnel par excellence dont la structure est composée d’une seule essence de bois. Contrairement à de nombreux revêtements de sol, le parquet en bois massif est un revêtement durable et facilement rénovable, voire relookable. Il s’agit également d’un revêtement de sol naturel et par conséquent écologique. Attention cependant, mal posé ou usiné le bois peut se déformer et l’aspect de votre seul peut très vite se dégrader.

Pour résumer il s’agit d’un revêtement assez coûteux dans lequel on peut aisément investir à long termes du fait de sa résistance, attention cependant à la pose qui doit être faite avec précautions, de préférence par un professionnel.

Conseils d’entretien : Les parquets cirés nécessitent un entretien régulier : il faut passer de la paille de fer, puis de la cire. Il existe aujourd’hui des cires protectrices qui mettent le bois à l’abri des tâches.

Le parquet contrecollé (ou flottant)

Les nombreux avantages du parquet contrecollé ont relégué le parquet en bois massif au deuxième rang des ventes, en effet les ventes de parquet flottant constituent aujourd’hui 50% des ventes de parquet. Tout en offrant l’assurance d’une qualité indéniable, il s’agit d’un revêtement moins coûteux et plus facile à poser que le parquet en bois massif. On ne peut cependant enlever au bois massif sa résistance dans le temps et son côté très authentique, cependant le parquet contrecollé peut parfaitement convenir à la chambre de bébé.

En résumé, le parquet flottant avec sa couche en bois noble offre une belle qualité et une pose simple et rapide à moindre coût.

Conseils d’entretien : L’intérêt d’un parquet contrecollé c’est qu’il nécessite peu d’entretien contrairement au parquet en bois massif. En effet, passez régulièrement l’aspirateur ou le balai afin d’éviter de rayer la surface d’usure du parquet. Puis de temps en temps, lessivez le sol avec un produit adapté au parquet. Evitez cependant de mettre trop d’eau car cela pourrait passer entre les rainures du parquet.

Le parquet stratifié

Le parquet stratifié ne fait pas réellement partie de la famille des parquets, c’est de par son aspect très esthétique et semblable au parquet qu’on l’y assimile si souvent. En effet aucun bois noble n’entre dans la fabrication de ce revêtement de sol et sa couche d’usure inférieure à 2,5 millimètres ne lui permet pas de pouvoir bénéficier de l’appellation « parquet ». Cependant ses atouts sont nombreux : Esthétique, facile d’entretien, facile à poser, relativement résistant, et surtout peu couteux, le parquet stratifié convient à toutes les pièces y compris à la chambre de bébé et connaît un succès considérable ces dernières années. Attention toutefois, aux impacts violents qui peuvent laisser des traces, sachez qu’on ne peut pas poncer et rénover le parquet stratifié, lorsqu’il devient trop usé, la seule solution est de le changer…

Pour résumer, il s’agit de la solution parquet la plus économique qui a de nombreux atouts autant esthétiques que pratiques. Son manque de résistance dans le temps constitue son seul inconvénient.

Conseils d’entretien : L’entretien du parquet est fonction de la fréquence et de l’importance du trafic sur celui-ci. Concernant le parquet stratifié, vous pouvez dépoussiérez régulièrement la pièce et pouvez également passer un coup de serpillère, afin d’enlever certaines taches.

La moquette

Une moquette saine : le terrain de jeu idéal

Source de chaleur et confortable, la moquette est un revêtement agréable pour un jeune enfant qui passe beaucoup de temps à jouer par terre.  En appartement, elle présente également l’avantage d’amortir les chutes d’objets et d’atténuer les nuisances sonores. Pratique, donc, lorsque votre enfant a élu le sol de sa chambre comme terrain de jeu ! Néanmoins, ces dernières années, les pédiatres avaient tendance à la déconseiller, le considérant comme une des principales responsables des allergies des enfants, notamment aux acariens.

De nombreuses enseignes ont récemment fait des efforts dans les produits proposés et désormais la majorité des moquettes pour enfants sont  saines et traitées pour lutter contre les acariens.

Un bon entretien reste primordial ! Celle-ci doit être aspirée très régulièrement pour empêcher la pénétration de la poussière et la prolifération des acariens. Vous limiterez ainsi  les risques d’asthme et d’allergie pour votre enfant.

moquette chambre bébé

Choisir la moquette pour la chambre de bébé

Choisissez-la en fil de laine ou de velours et suffisamment épaisse : celles-ci sont  plus confortables. D’autre part, choisissez une moquette résistante à l’usure : cette classification dite « T » indiquée au dos de la moquette varie de 1 à 6, du plus faible au plus fort. Pour une chambre d’enfant, mieux vaut opter pour une résistance comprise entre 4 et 6. La moquette choisie doit être conforme aux normes de qualité française. Enfin, préférez pour une chambre d’enfant les moquettes dîtes anti-tâches. Reconnaissables par le label « Scotchgard », ces moquettes minimisent la pénétration des liquides et de la poussière.

Le sol naturel

Faciles à poser et économiques les revêtements de sol naturels ont le vent en poupe, sisal, jonc de mer ou de montagne, jute, coco ou liège, chambre-bebe.com vous donne toutes les informations utiles pour vous aider à choisir entre les différents types de sols naturels.

Les sols naturels conseillés pour la chambre de bébé

  • Le jonc de mer

Le jonc de mer est un revêtement de sol naturel assimilable à la moquette, fabriqué à partir d’une plante aquatique que l’on torsade, que l’on tisse et qu’on enduit d’une sous-couche de latex. Il séduit par ses textures à motifs et ses couleurs lumineuses et naturelles. Très résistant et quasi imperméable, il s’adapte à toutes les pièces et constitue un revêtement très facile à entretenir : Il suffit de l’humidifier environ une fois par mois pour qu’il conserve son élasticité et de passer régulièrement l’aspirateur. Il s’agit d’un revêtement idéal pour les pièces humides, en effet le jonc de mer régule l’humidité et assainit les pièces en absorbant l’excès d’humidité. Si vous optez pour le jonc de mer pour la chambre de bébé, choisissez un jonc de mer au tissage lisse pour que bébé puisse jouer confortablement.

Astuce : Il arrive que l’odeur du jonc de mer déplaise à certaines personnes, sachez que le jonc de montagne à l’aspect quasi identique, ne présente pas cet inconvénient.

  • Le sisal

Le sisal, qui ressemble fortement au jonc de mer, est fabriqué à partir d’un cactus subtropical connu sous le nom « agave ». Il s’agit d’un revêtement de sol naturel très solide mais également très souple à partir duquel on peut réaliser de nombreux types de tissages. Les fibres d’agave, une fois tissées, révèlent des surfaces douces et régulières. Initialement écrues, les fibres de sisal peuvent se teindre et il existe par conséquent des revêtements en sisal de toutes les couleurs. Sachez qu’il existe également du sisal mélangé à de la laine et que ce mélange procure encore plus de douceur au revêtement… imperméable et facile d’entretien le sisal convient parfaitement à la chambre de bébé,faites toutefois attention au tissage, optez de préférence pour des tissages lisses et doux plus confortables pour bébé.

  • Le liège

Certainement le plus original des revêtements de sol naturels, le liège se veut de plus en plus tendance. Isolant, chaleureux, antistatique, économique et facile d’entretien, le liège peut tout à fait convenir à la chambre de bébé. On en trouve de toutes les couleurs, avec des motifs, cirés ou vernis. Le liège a également comme avantage d’absorber le bruit, et contrairement aux idées reçus, il est très difficilement inflammable. Souple et moins rigide que le parquet, bébé pourra jouer de manière très confortable sur un revêtement de sol en liège.
Le liège peut également s’utiliser sur les murs…

Le sol en plastique

Sol plastique, PVC ou encore vinyle, ces trois appellations désignent le même type de revêtement de sol. Souvent confondu avec le lino ou linoléum il faut savoir qu’il s’agit de deux types de revêtements disctincts. Quelque soit le sol plastique choisi, vous aurez le choix entre des rouleaux, des dalles à emboîter ou de l’imitation parquet.

Les sols en lino

Le lino, souvent confondu avec les revêtements de sol en PVC, est un produit naturel composé principalement d’huile de lin et de copeaux de bois agglomérés. Composé à plus de 80% de matières premières renouvelables il s’agit d’un revêtement écologique, biodégradable qui ne dégage pas de substances néfastes pour la santé. Également très robuste, il peut être posé dans toutes les pièces de la maison, y compris celles avec beaucoup de passage. Il est également relativement conomique, antistatique, facile d’entretien, et difficilement inflammable.

Inconvénients : Le lino à un aspect généralement plus plastifié que les sols en PVC et le choix des couleurs et surtout des motifs se veut généralement plus réduit. De plus, le lino peut dégager des odeurs très fortes lorsqu’il vient d’être posé, odeurs dues à l’oxydation des acides gras qui n’a aucun effet néfaste sur la santé.

Les sols en PVC ou vinyle

Avec des capacités d’imitation vraiment surprenantes, les sols en PVC ont aujourd’hui le vent en poupe. Le choix des couleurs, des motifs et des reliefs est très large et les imitations sont tellement réelles qu’on en viendrait parfois à s’y méprendre ! Les surfaces de plus en plus travaillées peuvent restituer l’aspect et le relief du veinage d’un parquet ou les creux et les bosses d’une terre cuite.  Généralement plus facile à mettre en œuvre et plus économique que le lino, le sol vinyle n’en est pas pour autant moins résistant et convient à toutes les pièces, y compris les pièces humides comme la salle de bain et la cuisine, ce qui n’est pas le cas pour les sols en lino. Sachez également qu’on trouve dans le commerce des revêtements très « junior » avec par exemple des circuits imprimés…

Inconvénients : les revêtements de sol en PVC ont tendance à « imprimer » certaines marques et traces. il faut faire particulièrement attention  aux semelles ou objets en caoutchouc ainsi qu’aux pieds de meubles en dessous desquels il vaut mieux prévoir d’accoler  des patins de feutre. Sachez toutefois qu’il existe des traitements de surface qui peuvent renforcer la résistance des sols en PVC et qui permettent d’éviter les divers problèmes de traces, de jaunissement ou de rayures. Autre inconvénient, le PVC est bien moins écologique que le lino et non biodégradable.